actualités

Actualités

EDITORIAL - En novembre, gardons nos distances

Les formations programmées en novembre seront assurées à distance.

QUESTIONS-REPONSES #151 - SRH et reversement aux charges communes

Question

Questions de nos stagiaires, réponses de nos expert·e·s.

Formations 2021, demandez le programme !

Découvrez notre offre de formation pour 2021.

prochaines formations

Organiser la mission de maintenance des bâtiments scolaires

Témoignage d'une collectivité avancée, étude de cas et remise de documents techniques et de référentiels

03 et 04 décembre 2020

La dotation globale de fonctionnement des EPLE

Présentation et analyse comparée des pratiques des collectivités, élaboration d'un outil de calcul de la DGF (modèle Excel)

14 et 15 décembre 2020

Compétences et responsabilités de la collectivité dans le champ de l'éducation

Éclairage juridique illustré par de nombreux exemples

28 et 29 janvier 2021

le 21 octobre 2020

QUESTIONS-REPONSES #150 - Estimation des effectifs pour le calcul du forfait d'externat

Questions de nos stagiaires, réponses de nos expert·e·s.

QuestionDans le cadre de nos négociations avec l’enseignement privé, le directeur diocésain nous oppose le fait qu’il serait illégal de partir des effectifs de l’année N-1 (effectifs RS2017 pour les forfaits de l’année 2019). Je ne vois pas dans le code de l’éducation de consignes particulières sur cette question alors qu’il me semble que de nombreuses collectivités utilisent cette méthode.

Pourriez-vous me donner votre position ?

Il faut rappeler que la DGF de l’année N couvre deux années scolaires : N-1/N et N/N+1.
Au moment où la DGF de l’année N est calculée (en septembre de N-1 le plus souvent), la collectivité ne connait qu’une estimation des effectifs de l’année N-1/N et pas du tout ceux de l’année N/N+1. La DGF correspond donc à une dépense prévisionnelle.

Le code exige de la collectivité qu’elle détermine le forfait d’externat « selon les mêmes critères » que ceux qu’elle utilise pour les élèves de l’enseignement public. Si la collectivité choisit de calculer la DGF sur la base des effectifs de l’année N-2/N-1, alors, elle est en droit de faire de même pour l’enseignement privé.

Ceci étant, la plupart des collectivités se basent sur les effectifs, même provisoires, de l’année N-1/N. Nous vous encourageons à faire de même pour le public et donc pour le privé.