actualités

Actualités

QUESTIONS-REPONSES #110 - Obligation d’harmoniser les tarifs du SRH

Questions de nos stagiaires, réponses de nos experts.

EDITORIAL - Le temps de l’évaluation

Par Serge Pouts-Lajus, directeur et co-fondateur d'Education & Territoires.

A vos côtés - Organiser la mission d’entretien dans les collèges de l’Eure-et-Loir

Entretien avec Anne-Louise Belle, cheffe du service vie des collèges du Département de l’Eure-et-Loir

prochaines formations

Répartition des moyens humains et référentiels de niveaux de service

Remise de l'outil Excel de modélisation utilisé pour le calcul des effectifs théoriques d'ATTEE.

07 et 08 février 2019

Sectorisation scolaire & Projection démographique

Témoignage et études de cas

28 février et 01 mars 2019

L'analyse des comptes financiers des EPLE

Méthode pour l’analyse et étude détaillée d'un compte financier authentique

07, 08, 28 et 29 mars 2019

le 11 mars 2015

QUESTIONS-REPONSES #5 - Location à des personnes extérieures à l'EPLE

Questions de nos stagiaires, réponses de nos experts.

QuestionDans le cadre des questions relatives au fonctionnement des collèges, je souhaitais savoir si un EPLE peut louer au titre d’une convention d’occupation précaire un logement de fonction d’un personnel de l’établissement laissé vacant par son bénéficiaire, et de surcroît à un personnel extérieur à l’établissement ?

A titre d’exemple, un collège loue des pavillons laissés vacants à des personnes extérieures à l’EPLE et encaisse les loyers. Le conseil d’administration du collège a  délibéré favorablement sur ces conventions qui nous sont soumises.

Notre collectivité vient de découvrir cette situation, et nous souhaitons refuser ce type de location. Notre collectivité doit se prononcer sur les concessions de logement pour l’année scolaire 2014, mais quelle référence juridique peut-on citer pour refuser que ces logements de fonction ne puissent être loués à des personnes extérieures à l’EPLE ?

L’article R.216-15 du code de l’éducation prévoit la possibilité d’attribuer des COP pour les logements demeurés vacants à des personnels de l’Etat « en raison de leurs fonctions ». Mais il s’agit d’une simple possibilité : la phrase suivante dit en effet que la collectivité « peut » accorder ces COP.

Vous avez donc la possibilité, dans le cadre de la politique générale d’occupation des logements de fonctions décidée par la collectivité, de refuser d’attribuer des COP sur les logements de fonctions non occupés.